L’Agence digitale ardennaise ABSOMOD, implantée à Sedan et au Luxembourg, a mis au point une application mobile qui propose de référencer les commerces, producteurs, artisans et services de proximité sur un territoire afin d’en faciliter l’accès aux citoyens.
L’application est simple, intuitive et pensée pour être accessible pour tous les publics, notamment les seniors, ou les personnes en situation de handicap.
Durant la période de crise, l’application a concentré également d’autres services essentiels : géolocalisation des pharmacies, calcul du périmètre de sortie de 1km, attestation numérique réglementaire, Covidbot pour évaluer et répondre aux doutes quant au coronavirus.
Son dirigeant, Jean-Thierry LECHEIN, nous confie son combat : « La crise sanitaire représente finalement un levier, et la digitalisation nous en amène les avantages concurrentiels ! Si on revit la même chose plus tard, autant avoir les bons outils maintenant ! ».
Pensée pour un déploiement par les mairies, collectivités territoriales, chambres de commerces, d’artisanat, d’industrie ou encore associations de commerçants, la solution Absomod peut être déployée gratuitement. Seuls les frais annexes, comme les frais d’hébergement par exemple, seront facturés.

Comment Ardenne Métropole fait vivre le commerce local et espère pérenniser son action !

Avec sa double casquette d’ancien élu CCI, son vice-président en charge du développement économique, Patrick Fostier, nous en parle.
Au moment où le confinement a démarré, le constat a été rapidement établi de la continuité d’activité de certains commerces, et en même temps, se posait la question de comment aider les consommateurs à trouver ces commerces actifs ?
« Attentifs à soutenir les commerces cœur de ville, qui présentent l’avantage d’une meilleure sécurité sanitaire, nous avons lancé une recherche de solutions dans ce domaine. Par le biais notamment des réseaux sociaux et de nos connaissances, nous nous sommes dirigés vers la solution développée par l’entreprise Absomod », déclare Patrick Fostier.

Simplicité et rapidité de mise en place !

Deux éléments ont été déterminants dans le choix de cette application : simplicité extrême d’utilisation pour tous publics et rapidité de mise en place.
La Ville ayant déjà collecté les données sur ses commerçants, pas une semaine ne s’est écoulée entre le moment où elles ont été communiquées à Absomod et leur intégration dans l’application : « Une simplicité de mise en place vraiment essentielle », confie Patrick Fostier.
Par la suite, avec la fermeture des marchés, se posait le soucis de ne pas laisser tomber les producteurs et ceux qui commercialisent en circuit court. A nouveau, un recensement des données de tous ceux qui pratiquaient des livraisons à domicile a été opéré, puis intégré dans l’application. Pas loin de 40 producteurs sont alors répertoriés, avec leurs points de collecte. Référencé sur l’application, le Drive fermier, où les clients pouvaient retirer les paniers préalablement commandés sur leur site, a remporté un très vif succès auprès des consommateurs, grâce à des temps d’attente limités et un très bon niveau de sécurité.
Enfin, à partir du 11 mai, beaucoup de restaurants se sont mis à proposer de la vente à emporter ou de la livraison : recensés dans des délais très courts, ces restaurant sont désormais disponibles sur l’application.

Avec l’appui des réseaux sociaux

Une communication sur les sites et réseaux sociaux de la ville et de l’Agglomération  a fait connaître l’existence de l’application, ce qui a eu pour conséquence pour toucher un large public.
« Avec le recul, cette solution, rapide et pertinente, a permis à plusieurs centaines voire milliers de personnes de profiter de ce service, à un moment où le consommateur était très réticent à se retrouver là où il y avait du monde. Nous espérons que l’engouement pour les circuits courts restera dans l’esprit de nos concitoyens ! », témoigne avec enthousiasme le Vice-Président d’Ardenne Métropole.